La visite médicale d’aptitude initiale des pilotes et navigateurs

Partager

Favoris

Une fois les tests de sélection passés et validés, les candidats au recrutement d’Elèves Officiers du Personnel Navigant (EOPN)  doivent effectuer la visite médicale d’aptitude initiale. Elle conditionne l’accès au métier de pilote dans l’armée de l’air. Explication avec Éric, médecin chef du centre principal d’expertise médicale du personnel navigant (CPEMPN), à l’hôpital d’instruction des armées Percy (Clamart).

 

- Quel est l’objectif de la visite médicale d’aptitude initiale ?

Eric : La visite médicale d’aptitude initiale n’est pas une simple application des normes d’aptitude, mais un véritable acte médical. Ce dernier vise à assurer la sécurité des vols en vérifiant l'adéquation entre l'état de santé d'un (futur) militaire et l'accomplissement de toutes les missions qu’il aura à effectuer, aussi bien en conditions normales qu’en conditions dégradées.

 

- Les examens sont particulièrement poussés. Pour quelle(s) raison(s) ?

L’espace aérien est un milieu hostile caractérisé par la raréfaction de l’oxygène, la baisse de la pression barométrique et la chute de la température. À ces contraintes propres au milieu s’ajoutent celles liées au mode de fonctionnement des aéronefs (accélérations, vibrations, ambiances sonores, chaleur, baisse de l’hygrométrie) et à leur pilotage (stress, fatigue, possibilité d’une éjection, opérations extérieures, etc.). L’ensemble de ces contraintes justifie l’intégrité des grandes fonctions (cardiaque, respiratoire, neurologique, etc.), mais aussi celle des fonctions sensorielles (vision, audition).

 

Quelles sont les normes médicales d’aptitude requises ? 

Pour l’École de l’air, il faut être apte au pilotage des avions à haute performance munis de sièges éjectables. Cela  justifie en particulier les conditions strictes d’aptitude biométriques (taille comprise entre 1, 60 et 1,96 m pour le cockpit, mensurations segmentaires, absence de scoliose supérieure à 15°, etc.), ophtalmologique (visions des couleurs, du relief, absence de myopie significative nécessitant, par exemple, le port de verres correcteurs, etc.), neurologique (électroencéphalogramme pour éliminer tout risque d’épilepsie), cardiologique (électrocardiogramme), respiratoire (exploration fonctionnelle respiratoire et radiographie pulmonaire).

 

- Combien de temps ces examens nécessitent-ils ?

L’ensemble de ces examens est regroupé sur une journée et demie.

 

Quels peuvent être les résultats de cette visite médicale ? 

Lors d’une visite d’admission, les décisions sont : apte, inapte ou inapte temporaire.

 

Quelle est la durée de validité de cette expertise médicale ? 

Sa validité est de un an.

           

Cette année, recrutement exceptionnel de 82 de pilotes de chasse, transport, hélicoptères ou navigateurs officiers systèmes d’armes avec un BAC de tout type !

Découvrez en quoi consiste les tests de sélection

 

Pour nous rejoindre, renseignez-vous auprès de nos conseillers près de chez vous, ou postulez maintenant

 

©J.Fechter/Armée de l’air/Armées

visuel