Le rôle du Reaper dans l'opération spéciale Aconit/Barkhane

Partager

Favoris

En juin 2019, lors de l’opération Aconit dont l’objectif a été de neutraliser des groupes armés terroristes (GAT) à la frontière malo-nigérienne, le renseignement s’est de nouveau avéré être un atout majeur pour la conduite des missions. Capable de fournir les éléments en temps réel, le drone Reaper et son équipage veillent jours et nuits à la traque des assaillants.

Le détachement drones prépare ses missions depuis la base aérienne de Niamey. Cumulant à leur actif plus de 27 000 heures de vol en Bande Sahélo Saharienne (BSS) depuis 2013, ses équipages ont acquis une expérience très importante sur le théâtre et ont contribué à la réussite des opérations.

« Depuis l’arrivée du Reaper sur la BSS, les équipages ne cessent de se former au théâtre, nous permettant de bénéficier d’une expertise contribuant à l’accomplissement de nos missions » témoigne le commandant Laurent, commandant du détachement drones de la base aérienne de Niamey.

L’équipage du Reaper est constitué d’un pilote, d’un opérateur capteur, d’un officier renseignement ainsi que d’un interprétateur images. Ils travaillent en total symbiose afin d’être réactifs et ainsi recueillir le maximum d’informations en temps réel.

Véritable vecteur de renseignements pour l’opération, il apporte aux troupes engagées au sol ainsi qu’aux hélicoptères, un appui majeur permettant ainsi de les conduire vers les zones refuges des GAT.

La première étape de ce travail de renseignements est la recherche des différents points d’intérêts de la zone à observer, définies par le poste de commandement interarmées. Le commandant Laurent explique : « il nous faut chercher de longues heures, voire plusieurs jours avant de détecter des zones refuges ou des comportements suspects qui nous permettent de confirmer si ces éléments relèvent de GAT… Persistance, discrétion et expérience des équipages nous permettent d’obtenir des résultats. »


Une fois la cible identifiée, la permanence du Reaper permet d’analyser les activités quotidiennes des GAT avec précision. Grâce à ces renseignements collationnés et transmis à la hiérarchie, le commandement possède tous les éléments nécessaires à la prise de décision, notamment pour la planification des missions et le déclenchement des opérations.


Lors d’une opération, les assaillants sont suivis à distance. Les opérateurs informent leurs camarades au sol de leur position. Ils peuvent également analyser au bénéfice de nos alliés, les risques encourus dans une zone bien définie. Le détachement Reaper participe à l’appui des forces au sol. Il coordonne la manœuvre aérienne et aéroterrestre au profit des unités déployées et fournit le renseignement aux troupes, en temps réel, pour orienter leurs actions en traquant, surveillant et désignant les cibles.

Devenez pilote de drone avec votre BAC ! Pour nous rejoindre, renseignez-vous auprès de nos conseillers près de chez vous, ou contactez votre CIRFA AIR !

visuel