Portrait de l'Adjudant Lionel : mécanicien avion expatrié

Partager

Favoris

L’adjudant Lionel est mécanicien aéronautique sur la base aérienne espagnole de Los Llanos, à Albacete. Il occupe le poste de coordinateur technique auprès du Tactical Leadership Programme. Portrait d’un aviateur expatrié.

L’enfance de Lionel, dont plusieurs proches sont militaires, a été bercée par les valeurs et traditions de l’armée de l’air. Très jeune, il évoluait déjà dans les nuages avec un avion de loisirs et à l’adolescence, il était inscrit à l’école de pilotage d’un petit aérodrome. Logiquement, il songea à devenir aviateur. En 2005, il intègre l’école de formation des sous-officiers de l'armée de l'air (EFSOAA) à Rochefort pour suivre la formation de mécanicien aéronautique. L’année suivante, il rejoint la base aérienne 133 de Nancy-Ochey pour y commencer une carrière de spécialiste vecteur sur Mirage 2000D.  À l’été 2017, après onze années passées dans l’est de la France, Lionel a l’opportunité de rejoindre la base aérienne Los Llanos à Albacete, en Espagne, pour y occuper le poste de coordinateur technique pour le Tactical Leadership Programme (TLP). Programme international certifié Otan, TLP a pour objectif de qualifier les équipages de chasse inscrits au cours aux fonctions de chef de mission. «Au total, nous sommes quatre «maintenance coordinators»  de nationalités différentes. Sont représentés, l’Espagne, l’Angleterre, les États-Unis et la France.» Son travail consiste à fournir au quotidien le support matériel et l'assistance logistique aux différents équipages et mécaniciens participant au programme pour leur permettre de mener à bien leur déploiement. «Je dois jongler entre différentes langues, mais aussi m’adapter aux différents modes de fonctionnement, codes et protocoles des forces armées étrangères afin de répondre au mieux à leurs besoins, ce qui n’est pas évident tous les jours. En échange, j’ai la chance d’approcher des aéronefs venant de plusieurs nations.» 

Aujourd’hui âgé de 35 ans, Lionel évoque une expérience professionnelle et humaine très enrichissante et gratifiante, mais qui exige une grande adaptabilité. «J’échange quotidiennement avec les militaires espagnols, par téléphone, radio ou de vive voix. Petit à petit, j’ai appris les spécificités locales et j’ai pu établir un climat de confiance. Cela a pris du temps mais désormais, ils me reconnaissent, et me surnomment «le Frenchy du TLP». L’adjudant occupe un poste atypique qui lui ouvre de nouvelles perspectives de carrière. «J’aimerais continuer à évoluer dans un milieu interallié et/ou Otan, même si, pour le moment, je préfère penser au présent et profiter de ma situation professionnelle et personnelle ici à Albacete. Il me reste encore beaucoup à apprendre.»

230 postes de mécaniciens avion sont disponibles immédiatement avec le BAC! Vous serez formé et rémunéré dès l’entrée en école !

Pour nous rejoindre, renseignez-vous  auprès de nos conseillers près de chez vous, ou contactez votre CIRFA AIR !

 

visuel