Portrait du lieutenant Sébastien

Partager

Favoris

                                            visuel

Le lieutenant Sébastien est officier logisticien au sein d’un organisme interarmées, le 519e groupement de transit maritime basé à Toulon. Portrait d’un aviateur polyvalent occupant un poste unique.

Titulaire d’un diplôme supérieur français en relations internationales et d’un MBA de commerce obtenu aux États-Unis, Sébastien s’engage dans les forces en 2015 en tant qu’officier logisticien. « L’armée de l’air est une institution jeune et moderne utilisatrice de technologies. Elle offre ainsi des perspectives de carrière qu’aucune autre entreprise ne saurait proposer. J’avais la certitude, en choisissant cette voie, de pouvoir étancher ma soif de terrain et d’aventure. »    

Depuis un an, il occupe le poste d’officier responsable d’affrètement (ORA) au 519e groupement de transit maritime de Toulon. Organisme à vocation interarmées, l’unité est composée majoritairement de personnel de l’armée de terre. « Je suis l’un des 3 responsables et le seul aviateur pour gérer les acheminements stratégiques maritimes sur le terrain. » 

Sa mission est d’assurer les opérations de transit maritime de A à Z à bord des bâtiments de la Compagnie maritime nantaise Tangara et Calao. Il doit également contrôler la conformité des déclarations douanières et de produits dangereux et d’assurer les opérations portuaires et de manutention sur les quais. Ces navires transportent le fret nécessaire aux flux d’entretien des théâtres d’opérations Barkhane et Chammal, mais aussi celui destiné aux forces prépositionnées en Afrique et au Moyen-Orient, sans oublier les bases outre-mer. Chaque voyage nécessite une préparation d’un mois en métropole avant le départ du navire. Avec l’aide d’une équipe d’administrateurs, Sébastien contrôle le fret, la documentation douanière, puis autorise (ou pas) son embarquement. « Lorsqu’une idée suffisamment précise du fret à embarquer est établie, je m’attèle à la conception du plan de chargement. Le jour J, j’enfile mon casque de chantier et je dirige les opérations, en liaison avec mon officier de chargement. De par la nature du fret transporté, chaque chargement représente un nouveau défi : c’est un véritable Tetris géant doublé d’une course contre la montre qui s’engage. La pression est constante, les enjeux opérationnels et financiers sont tels que chaque jour de retard peut être dommageable pour la mission. Une fois le chargement du navire terminé, je m’envole vers l’escale suivante pour la préparer de la même façon que la précédente. » 

L’officier est déployé sur le terrain plus de six mois par an. Le reste du temps, il jouit d’une totale autonomie dans son travail. À 33 ans, Sébastien envisage de poursuivre sa carrière dans la logistique et de prendre, par exemple, la tête d’un bureau transport transit (BTT) outre-mer pour mettre ainsi à profit son expérience dans le transit maritime et aérien.

Découvrez nos offres d’emploi à partir d’un BAC+3 ! Candidatez directement sur notre site ou dans votre CIRFA AIR !

Pour nous rejoindre, renseignez-vous auprès de nos conseillers près de chez vous, ou contactez votre CIRFA AIR !