Portrait du sergent-chef Fabien, mécanicien avionique

Partager

Favoris

Pour son cinquième déploiement dans le cadre de l’opération Chammal, le sergent-chef Fabien foule pour la première fois le sol de la base aérienne (BA) d’Al Udeïd au Qatar au poste de chef d’équipe avionique du ravitailleur français C-135FR.


Il y a 15 ans, à sa sortie d’école, son choix n’a pas été difficile : « Je voulais le C-135FR. Sur ravitailleur, je savais que ça bougeait. » Il est désormais l’un des instructeurs avionique permanents au sein de l’organisme d’instruction spécialisée (OIS) de l’escadron de soutien technique spécialisé (ESTS) : « L’instruction est un bon moyen de concilier mon métier et ma vie familiale. » Néanmoins, il aide régulièrement ses collègues et se porte volontaire en Opex pour les soulager.

Ce cinquième déploiement est particulier, son équipe étant intégrée à l’équipe de militaires américains, dont l’organisation est différente de la nôtre. D’un point de vue pratique, lorsque les mécaniciens français rencontrent un problème, « ce n’est pas compliqué, on va voir les mécaniciens américains et ils nous proposent des solutions. Nous partageons la même passion, le même travail et surtout le même avion. » De fait, les Américains déploient également des ravitailleurs KC-135, dont certaines pièces sont identiques à celles du C-135FR.

À chaque départ et retour de vol, le sergent-chef vérifie toute la génération électrique, les lumières, les boîtiers de navigation et de communication. Les conditions de température sont extrêmes au Qatar, faisant monter la température de l’avion à 60 degrés. Aussi, les circuits électriques souffrent et les vérifications avant le départ sont plus que jamais primordiales.

Pour Fabien, la cohésion et la fraternité entre les mécaniciens sont essentielles : « Quand nous avons fini nos vérifications, j’aide les autres spécialités sur leurs postes. Cette entraide est très importante en détachement entre les différentes spécialités. » Il s’efforce tous les jours à transmettre ces valeurs aux jeunes mécaniciens.

 

Vous aussi devenez mécanicien avionique dans l’armée de l’air avec le BAC ! 95 postes à pourvoir en ce moment !

Pour nous rejoindre, renseignez-vous auprès de nos conseillers près de chez vous, ou contactez votre CIRFA AIR !

 

visuel