L’ARMEE DE L’AIR EN BREF

La triple mission de l’armée de l’air

Protection, intervention et dissuasion sont les trois piliers de la mission de l’armée de l’air, prête à intervenir en tous lieux et en toutes circonstances, avec des équipements performants et des effectifs constamment entraînés dans des conditions réalistes.

En France, comme en opération extérieure, l’armée de l’air intervient en permanence et sans délai, au sol comme en vol, pour contribuer à la protection des Français, à la sécurité du territoire et au maintien de la paix hors des frontières.

Son action se concrétise par la mission de police du ciel, assurée 24/7 à travers un dispositif complet de surveillance de l’espace aérien national et une capacité d’intervention immédiate auprès d’aéronefs en difficulté ou identifiés comme suspects. Ses moyens sont aussi mobilisés sur d’autres missions de service public (recherche et sauvetage, évacuation sanitaire…).

Egalement engagée sur les théâtres étrangers, directement depuis ses bases aériennes en France ou depuis des bases projetées, l’armée de l’air est capable d’intervenir vite et loin et de prolonger son action dans la durée.

Elle assure enfin la mise en œuvre de la composante aéroportée de la dissuasion nucléaire.

Défense aérienne, surveillance spatiale, renseignement, conduite des opérations, projection des forces… : plus de 40.000 aviateurs travaillent au quotidien en étroite collaboration avec leurs partenaires, civils et militaires, nationaux et internationaux.

En chiffres :

  • env. 600 aéronefs (chasseurs, hélicoptères, drones…)
  • 2 opérations extérieures (Sahel, Irak), plus de 4.000 missions aériennes
  • plus de 130 décollages sur alerte/an pour la police du ciel (assistance aéronef, intervention zones interdites de survol…)
  • 50 opérations de sauvetage sur terre et en mer/an
  • 600 aviateurs déployés sur des missions intérieures (renfort de la protection dans les aéroports…)
  • près de 130 ouvertures de terrain pour l’agence de biomédecine (transport d’organes)/an

 

Le personnel de l’armée de l’air en quelques chiffres

  • Près de 46.000 personnes, dont 41.000 militaires (env. 20% des effectifs militaires de la Défense)
  • 6.600 officiers (15%)
  • + de 25.000 sous-officiers (60%)
  • 11.000 militaires techniciens de l’air (25%)
  • 23% de femmes (15% au sein de la Défense)
  • Env. 5.000 réservistes (4.500 en réserve opérationnelle + 500 en réserve citoyenne)
  • 3.000 recrutements annuels dans 50 métiers

 

L’armée de l’air : la plus féminisée des trois armées

Tous les métiers de l’armée de l’air sont ouverts aux femmes. L’armée de l’air est l’armée la plus féminisée : 23% d’aviatrices, présentes dans toutes nos spécialités, y compris celles considérées traditionnellement comme plus masculines (pilotes, mécaniciens avion, commandos parachutistes…). Présentes à tous niveaux de responsabilité également (commandants d’unité, commandants de base…). A noter : pas de différence de salaire entre hommes et femmes, les soldes sont strictement identiques !

 

Les valeurs de l’aviateur

L’armée de l’air ne recherche pas avant tout un niveau académique mais plutôt un état d’esprit :

  • goût d’apprendre et curiosité
  • rigueur (≠ rigidité) et conscience professionnelle
  • sens de l’adaptation doublé de l’esprit d’équipe
  • sens du service, de l’engagement au profit du collectif

Les motivations peuvent être diverses : volonté de servir sous l’uniforme, passion de l’aéronautique, souhait de vivre une première expérience professionnelle.

On ne naît pas aviateur, on le devient !