Le sergent Mathilde, une jeune "pistard" de Rafale

Partager

Favoris

Le sergent Mathilde, 22 ans, est mécanicienne sur avion Rafale. C’est après l’obtention de son baccalauréat qu’elle décide de s’engager dans cette voie et rentre en formation à l’Ecole de formation des sous-officiers de l’armée de l’air à Rochefort (EFSOAA).

Pour sa première opération extérieure, elle a été déployée en Jordanie, dans le cadre de l’opération Chammal, où huit Rafale sont actuellement déployés : quatre Rafale air et quatre Rafale marine. Ce matin, elle effectue son premier départ de Rafale depuis la base aérienne projetée au Levant en tant qu’opérateur en ligne, que l’on appelle plus communément «pistard».

« Le pistard joue un rôle central dans l’opérabilité des activités aériennes. Responsable de la préparation avant vol, il inspecte l’aéronef pendant le tour avion avec le pilote, puis il l’aide à s’installer dans le cockpit. Enfin, il jette un dernier regard technique avant le départ et guide l’avion pour quitter son emplacement de stationnement. Au retour de mission, il est le garant de la remise en œuvre de l’avion, depuis l’inspection après vol au plein de carburant. Il coordonne toutes les étapes qui permettront à l’avion d’être à nouveau disponible pour la prochaine mission », explique Mathilde.

Pour le Capitaine Régis, pilote du Rafale « le pistard est élément clé contribuant à la réussite de la mission ». « Le fait de voir rentrer l’avion qui a rempli sa mission sans problème concrétise mon travail de mécanicien » poursuit Mathilde qui s’accomplit aujourd’hui totalement dans ce métier de terrain.

Plus d’informations sur les métiers de mécanicien avion 

Trouvez votre CIRFA