Informatique et télécommunications

Technicien SIC Aéro

Le Technicien des systèmes d'information et de communications aéronautiques (SIC Aéro) est responsable du fonctionnement et du dépannage des équipements radio sol-sol et sol-air, des radars de détection, d’approche et d’atterrissage, et des calculateurs informatiques contribuant au contrôle aérien militaire, à la surveillance aérienne du territoire, et à la défense sol-air.

Sous-officier

Baccalauréat

Contrat initial : 6 ans

Postuler être contacté

Les conditions d'accès

  • Nationalité française
  • Moins de 30 ans à la date de signature du contrat
  • Niveau scolaire : titulaire d'un baccalauréat
  • Satisfaire aux tests de sélection et aux normes médicales de la spécialité

Partager

Favoris

Technicien communication navigation et surveillance (CNS)

Son rôle 

Conduire, en équipe puis en complète autonomie, les opérations nécessaires au fonctionnement optimal des :

o   radars de détection pour la surveillance des aéronefs évoluant dans l’espace aérien français ;

o   radars d’approche et d’atterrissage indispensables au guidage des aéronefs jusqu’à leur posé ;

o   radars de trajectographie spatiale pour la surveillance satellitaire et le suivi des tirs d’entraînement militaires ;

o   moyens radio nécessaires aux communications entre contrôleurs aériens et pilotes ;

o   calculateurs informatiques assurant le fusionnement des données indispensables au contrôle de l’espace et à la conduite des opérations aériennes ;

o   systèmes d’arme de défense sol-air des bases aériennes à vocation nucléaire, ou déployés dans le cadre de la protection des grands évènements nationaux ;

o   systèmes de guerre électronique et systèmes de détection aéroportés.

Peut être affecté sur toutes les installations de l’Armée de l’air en métropole ou Outre-mer, en unité aérienne (AWACS, C160 TRANSALL Gabriel) ou au sol, au sein d’une unité de défense sol-air, d’un escadron spécialisé sur une base plateforme ou un site radar, ou en escadre responsable des déploiements sur le terrain.

Peut également être détaché à l’étranger, sur un théâtre d’opérations extérieures.

 

La bonne voie pour vous si

o   Vous souhaitez développer/mettre en pratique vos compétences dans les domaines de l’électronique, de l’informatique, de l’hyperfréquence et de la radio ;

o   Vous souhaitez être un acteur de systèmes de nouvelle génération, tels que les radars numériques « Ground Master » ou les tours de contrôle « COSCA ».

o   Vous recherchez des responsabilités techniques importantes et croissantes dans le domaine de la sécurité aérienne.

o   Vous êtes dynamique, motivé et souhaitez participer à l’exécution des missions de l’armée de l’air, de circulation aérienne et de défense du territoire, en France comme à l’étranger.

 

 

 

100 DÉCOLLAGES SUR
ALERTE RÉELLE PAR AN

C'est la "posture permanente
de sûreté"

Les perspectives d'évolution

  • De grade d'aviateur jusqu’au grade de caporal-chef après 4 mois de service, puis grade de sergent à compter du 13è mois de service.
  • Possibilité d’évoluer par la suite vers le statut de sous-officier de carrière, voire officier.

La rémunération

  • A l’obtention du grade de sergent (Dès l'entrée en école) 1 409 € net
  • A l’obtention du grade de sergent-chef (10 ans de service avec brevet supérieur) 1 621 € net
A savoir: Des indemnités peuvent s'ajouter à cette solde de base selon la situation familiale et l'affectation géographique. Une prime d'engagement initial à partir de 1 067 € brut est versée le 13ème mois suivant l'engagement.
Solde au 1er janvier 2019 pour un célibataire.
Montants non contractuels susceptibles de modifications.
Partagez cette page