Mirage F1

Mis en service en 1973, le Mirage F1 se distingue des autres avions de la famille des Mirage par l’utilisation d’une aile en flèche au lieu d’une aile delta. Il a existé plus de 700 exemplaires de cet aéronef utilisés dans 11 pays différents.
Particularités :

 

  • Mirage F1 A Appareil monoplace d’attaque équipé d’un radar Aida II. Avion qui emporte plus de carburant interne que le Mirage F1 C.
  • Mirage F1 B Appareil d’entraînement biplace. Capacité de carburant réduite et canons de 30mm.
  • Mirage F1 CR Appareil monoplace de reconnaissance doté d’un capteur infrarouge.
  • Mirage F1 CT Appareil monoplace d’assaut tactique. Il sera l’aéronef qui permettra de faire la transition avec le Mirage 2000D.

Mirage F1 "C" : Il s'agit de la version de base optimisée pour la défense aérienne tous temps à toutes altitudes. Il est retiré en Juillet 2003.
Mirage F1 "CR" : Optimisé pour la reconnaissance à basse altitude de jour comme de nuit. Il est retiré pendant l'été 2014.
Mirage F1 "CT" : Il s'agit de la version modifée pour l'attaque sol (55 F1 C-200) convertis pour l'Armée de l'air au début des années 1990. Il effectue son dernier vol le 16 octobre 2012.
Mirage F1 "B" : Cet appareil est la version biplace du Mirage F1 C. Cette version, développée initialement à la demande du Koweit, a aussi été aquise par l'Armée de l'air. Il est retiré durant l'été 2014.

Aux Etats-Unis, le Mirage F1 reprend son envol. L'entreprise ATAC avait racheté 63 avions de chasse français en 2017, pour les utiliser comme adversaires durant les entrainements de l'US Air Force.