Les avions et hélicoptères d’autrefois

Mirage III

Construit à la fin des années 50, il était capable d’atteindre des hautes vitesses et des hautes altitudes. Il existe également une version d’appoint capable d’atteindre 28 000 mètres d’altitude pour intercepter les avions américains réputés intenables à cause de leurs altitudes très élevées. 
L'Armée de l'air française a reçu 95 Mirage III C, 59 Mirage III B, B1, B2 et BE (équivalent de la version D à l'export), 70 Mirage R et RD, 183 Mirage III E et 50 Mirage 5F, soit 457 avions. Les derniers appareils ont été retirés des unités opérationnelle en 1994. Certains ont continué à servir au CEV au-delà de cette date.

Partager