un avenir tout tracé

Un avenir tout tracé !

Intégrer l’Armée de l’air, c’est rejoindre une grande famille prête à vous former, vous encadrer et vous accompagner dans votre évolution professionnelle. C’est aussi avoir la certitude que des opportunités de carrière s’offrent à vous.

Les conditions à remplir pour postuler

Militaire technicien de l’air

Lorsqu’il rejoint la communauté des Aviateurs pour la première fois, le militaire technicien de l’air est engagé pour une durée de quatre ans renouvelable ou non (cinq ans pour les équipiers pompiers), jusqu’à dix-neuf ans de service.
Vous êtes âgé de moins de 30 ans à la date de la signature du contrat ? Vous justifiez d’un niveau scolaire allant de la fin de la troisième à la terminale de l’enseignement général ou technologique ? Alors n’hésitez pas à postuler pour devenir militaire technicien de l’air.

Sous-officier

Lorsqu’il rejoint la communauté de l’Armée de l’air pour la première fois, le sous-officier est engagé pour une durée de cinq ans renouvelable (six ans selon les spécialités), avec la possibilité d’accéder au statut de carrière.
Pour plus d’informations sur le métier de sous-officier, contactez le CIRFA AIR le plus proche de chez vous.
Vous êtes âgé de moins de 30 ans à la date de la signature du contrat ? Vous justifiez au minimum d’un bac ? Alors n’hésitez pas à postuler en tant que sous-officier dans la spécialité de votre choix.

Officier

Dans l’Armée de l’air, il existe deux typologies d’officiers :

  • Les officiers de carrière, recrutés sur concours. Pour en savoir plus sur cette école et sur le concours de l’École de l’air, cliquez ici.
  • Les officiers sous contrat, recrutés dans une spécialité définie par une fiche de poste. Ces militaires sont rattachés aux : officiers du personnel navigant ou officiers du personnel non navigant.
    • Lorsqu’il rejoint l’Armée de l’air pour la première fois, l’officier du personnel navigant  est engagé pour une durée de dix ans renouvelable, jusqu’à vingt ans de service.
      Vous êtes âgé de moins de 27 ans à la date de la signature du contrat ? Vous justifiez d’un bac ou équivalent ? Alors n’hésitez pas à postuler en tant qu’élève-officier du personnel navigant ou élève pilote dans les spécialités chasse, transport, hélicoptère, drone.
    • Lorsqu’il rejoint l’Armée de l’air pour la première fois, l’officier du personnel non navigant est engagé pour une durée de trois ans renouvelable, jusqu’à vingt ans de service. Vous êtes âgé de moins de 30 ans à la signature du contrat ? Vous justifiez d’un bac +3 ou équivalent ? Alors n’hésitez pas à postuler en tant qu’officier sous contrat.

 

L'Armée de l'air regroupe 20 types de grades : apprenez à les différencier !

Les perspectives d’évolution

Militaire du rang 

Entre votre troisième et votre cinquième année d’ancienneté, vous avez la possibilité de passer des tests de sélection spécifiques pour devenir sous-officier.

Sous-officier

Un sous-officier a la possibilité d’évoluer par la suite au poste de sous-officier de carrière, ce qui lui permet de cumuler de l’ancienneté et donc de bénéficier d’avantages. Après quelques années de service, s’il le souhaite, un sous-officier peut devenir officier.

Officier

Les évolutions possibles pour les officiers sont en fonction de leur statut  «officier de carrière » ou « officier sous contrat » .

 

Découvrez les perspectives de carrières possibles selon votre rang.

Les formations possibles

Militaire du rang

La formation militaire se déroule pendant huit semaines au Centre de Préparation Opérationnelle du Combattant de l’Armée de l'air (CPOCAA) à Orange (Vaucluse).
D’une durée variable selon la spécialité, la formation professionnelle se déroule soit dans un centre de formation de l’Armée de l’air, soit directement au sein de l’unité d’affectation, sous la responsabilité d’un cadre spécialiste du métier.

Sous-officier

La formation militaire se déroule sur quinze semaines à l’Escadron de Formation Militaire (EFM) de l’École de Formation des Sous-Officiers de l’Armée de l’air (EFSOAA) à Rochefort (Charente-Maritime).
D’une durée variable selon la spécialité, la formation professionnelle se déroule au sein d’une école militaire de spécialisation (à Rochefort, Mont-de-Marsan, Cazaux, Bourges…).  

Officier

Les officiers sous-contrat du personnel navigant (OSC PN ou anciennement EOPN) et les officiers sous-contrat du personnel non navigant (OSC PNN) suivent un tronc commun avant de poursuivre une formation adaptée selon leur profil.

Pour le personnel navigant, la formation militaire initiale, la formation en anglais et la formation aéronautique théorique se déroulent à l’École de l’air à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône).
La formation spécialisée au vol, pour l’obtention du brevet de pilote ou de navigateur, se déroule sur différents sites de l’Armée de l’air selon l’orientation. Il faut compter deux à trois ans de formation.

Pour le personnel non navigant, la formation militaire initiale est de douze semaines à l’École de l’air à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône).
La formation professionnelle, elle, diffère selon les spécialités.

En fonction de ses spécialités, l’officier sous-contrat devra, tout au long de sa carrière, suivre des stages financés par l’institution qui lui permettront d’être sans cesse à jour des nouvelles technologies.

 

Découvrez les différents parcours de formation pour les officiers 

L’Armée de l’air, et après ?

À la fin de votre contrat avec l’Armée de l’air, trois possibilités s’offrent à vous :

  • Rejoindre un employeur civil (la condition militaire est particulièrement appréciée des employeurs).
  • Changer de métier et rejoindre un employeur civil : l’Armée de l’air finance votre reconversion et vous accompagne dans vos projets d’avenir. L’organisme « Défense mobilité » offre un ensemble de services personnalisés aux militaires, mais également à leur conjoint. Ils sont accompagnés tout au long du processus par un conseiller spécialiste de la reconversion (validation des acquis de l’expérience (VAE), définition d’un projet professionnel, rédaction de CV attractifs et de lettres de motivations, démarches de candidatures en ligne, préparation aux entretiens d’embauche…).
  • Servir en tant que réserviste : les réservistes dans l’Armée de l’air apportent un renfort temporaire aux forces armées en particulier pour la protection du territoire national (Sentinelle, Vigipirate) et dans le cadre des opérations conduites à l’extérieur ; participent au service quotidien des unités (patrouille de surveillance, dispositifs de recherche, missions de sécurité publique ou de lutte contre la délinquance...) ; secourent des populations sinistrées lors de catastrophes naturelles, accidentelles ou provoquées ; donnent  une expertise dans des domaines où l’armée connaît des besoins ponctuels.  Les périodes de réserve sont considérées comme une activité professionnelle à temps partiel .